vendredi 21 novembre 2014

Voyage en Inde

VOYAGE EN INDE

 




Préparatifs :

PapiersPapiersPapiersBureauPapiersFilePapiersBureauPhotosPapiersLettre
Rendez-vousFileOrdonnanceVaccinsBureauMédicamentsPharmacieBureauPapiers...






Il y a cet énorme sac vide sur mon lit ... Qu'est ce que j'emmène ?

Mon appareil photo.
Un carnet, des crayons..  Et le reste.



Les portes de l'avion s'ouvrent... L'air chaud, épicé, l'odeur du souffre, la lumière aveuglante...

Sur la route, j'aperçois des gens par terre, des gens qui marchent, qui crachent, qui crient.
La nuit, la lumière des phares me laisse entrevoir des visages usés par le temps, des maisons en ruines, des immondices en masse...





Un nuage de poussière couvre l'horizon.
Je marche un peu, je regarde. Le charme de l'inconnu.

Plein de gens, plein de klaxons. Mes kilos sur le dos m'épuisent.







L'Inde, c'est un monde nouveau et différent, c'est là qu'est la richesse et en même temps la difficulté.
Être dans un pays bien reculé du notre avec comme seule certitude, celle que la suite nous surprendra !
On arrive là comme une page vierge, quoi que, pleine d'appréhensions de doutes et d'envies.

On avance pas à pas et on découvre ce nouvel univers.






Émerveillée par chaque rue et chaque chemin qu'on finira par prendre dix, vingt, mille fois.
Tous nos sens sont bousculés, c'est un tourbillon de sons, d'odeurs et de couleurs, une agitation, un grouillement humain permanent qui nous déstabilise à chaque seconde.








On abandonne ses repères pour en trouver de nouveaux et on oublie ses vieilles habitudes pour en créer de nouvelles.

Progressivement on s’habitue à ces vendeuses qui nous suivent dans les marchés, à ces tempêtes de klaxons, cette chaleur et à ce mode de vie indien bien décalé, fou, mais qui fonctionne !

On se découvre des émotions, des sensations, du courage, mais des faiblesses aussi, ce qui nous rend humain.

C'est une rencontre avec soi-même, avec les autres et avec le pays.
Notre seul échec serait de ne rien tenter.

On vit, on donne, on reçoit, on apprend, on se remet en question et on avance.

On se laisse des moments pour s'égarer dans les sentiers, recueillir des trésors, communiquer avec ce peuple, réfléchir et laisser rentrer les bonnes énergies en soi.
Mes yeux s'attardent sur tout !

Des regards

Celui d'un petit garçon tiré dans la foule, celui d'un homme à travers les barreaux du train, celui d'une vieille dame qui me regarde passer, d'une mendiante qui supplie les passants pour quelques roupies, puis les yeux fermés de tous ceux qui dorment allongés...



Ces souvenirs, ces petites expressions, mimiques, ces petits moments, ces couleurs,...
C'est ce que j'aime, c'est ce qui me touche, c'est ce que je veux garder, c'est ce que j'essaye d'immortaliser.


C'est ce avec quoi je reviens !










EXPOSITION













Expositions


Europalia INDE
Académie des Beaux-Arts (Liège)
La villa sauvage (Verviers)
La maison des Pelgrims (Bruxelles)

1 commentaire: